Participer

Spirou et Bruxelles sous l’Occupation

Plongez dans l’univers du Spirou d’Émile Bravo et de la Seconde Guerre Mondiale ! Une occasion de découvrir les plus belles planches d’Émile Bravo issues des albums de la série “L’Espoir malgré tout”, mais aussi d’en apprendre plus sur le Journal Spirou dont la publication a été suspendue pour résistance pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Cette exposition crée un parallèle entre la série “L’Espoir malgré tout” et des documents historiques attestant des actes de résistance du Journal Spirou et de son rédacteur en chef Jean Doisy.

Dans les premières pages de L’Espoir malgré tout, Spirou vit la situation de la Belgique et de Bruxelles en mai 1940. En 18 jours, l’armée belge est bousculée par les troupes allemandes qui ne tardent pas à traverser le pays pour envahir la France. Spirou et Fantasio sont d’abord, comme tous les Belges, sur les routes de l’exode, fuyant l’arrivée de l’ennemi, bloqués quelques temps par à la frontière française dans une panique générale. Vient la signature de l’armistice par le roi Léopold III. Les Belges sont appelés à rentrer chez eux. L’occupation commence. Que faire ? Collaborer ? Attendre des jours meilleurs ? Résister ? Encore faut-il en avoir les moyens. Comment fait-on quand on a 16 ans et que l’on est débordant d’énergie et d’idéal ?

Le lecteur suit notre héros pas à pas dans la brutale réalité de la guerre, entre opportunistes fascistes et une population majoritairement résignée qui assiste à la montée de la répression, aux rafles contre les Juifs, aux exactions de l’occupant… Émile Bravo décrit le quotidien d’un Bruxelles humilié, meurtri, désorienté…

Cette exposition rassemble non seulement quelques-unes des plus belles planches d’Emile Bravo mettant Bruxelles en scène, mais aussi des documents rares -publications et affiches- qui racontent cette histoire.

Une coproduction la Fête de la BD (visit.brussels), Parlement Bruxellois, Dupuis et experience.brussels.

Spirou et Bruxelles sous l’Occupation